top of page

Mon Top 3

Tom de @BuryBoardGames

  • Instagram

La question redoutée que tous les joueurs craignent

Jim m'a lancé une balle courbe rapide la semaine dernière. Il m'a posé une question impossible. Ou, du moins pour moi, je trouve impossible de répondre. 

 

Certains geeks de jeux de société pourraient donner une réponse, pronto – boum-boum-boum. Fait. Facile. Prochain? Pas moi. Le pire, c'est une question qu'on me pose souvent. Par des personnes au sein de la communauté des jeux de société et celles des périphéries. 

 

"Alors. Quels sont vos trois meilleurs jeux de société ? »

 

Je ne semble jamais trouver la bonne réponse, peu importe à quel point je creuse. Les facettes de ce diamant d'une question qui me fait trébucher sont les variables impliquées. Mon jeu préféré pour jouer avec ma famille de joueurs occasionnels est aux antipodes de celui que je choisirais avec mon groupe de joueurs au nez dur. Il y a d'autres considérations. Combien de temps avons-nous? Combien d'espace de table? Combien de joueurs? La personnalité des personnes présentes à la table a également un impact sur les débats.

 

Ne dites pas aux autres jeux que j'ai dit cela, mais…

Les saveurs du mois vont et viennent. Nous en faisons tous l'expérience de temps en temps, n'est-ce pas ? Souvent, mon jeu préféré est celui auquel je viens de finir de jouer. C'est celui auquel je n'arrête pas de penser, longtemps après l'avoir rangé et remis sur mes étagères. Seulement pour qu'il s'envole comme des feuilles dans la brise, lorsque le prochain jeu arrive sur la table. Je suis polygame en carton. 

 

Il y a, cependant, certains jeux qui me bercent encore et encore avec le chant de leur sirène. Ce sont les titres que je suis toujours d'humeur à jouer, quelles que soient les variables. Ce sont les jeux qui sont toujours "là-haut" (ou là-haut). Ils sont trois sur une dizaine environ qui occupent une résidence permanente dans mon espace de tête…  

 

Choisissez-en trois, bon sang !

Lewis et Clarkcomporte tous mes mécanismes préférés. Gestion manuelle, construction de ponts, construction de moteurs, placement d'ouvriers, gestion des ressources. Cédrick Chaboussit les a réunis pour créer un marathon fascinant à travers l'Ouest américain. Et des illustrations de Vincent Dutrait ? Pas étonnant que cela ait été réimprimé plus tôt cette année. 

 

Le Havrechatouille ma fantaisie en raison du volume d'options impressionnantes sur la table. Son mécanisme « d'accumulation » est un délice à combattre avec et contre. Vous entrerez dans ce jeu de magnat de la navigation économique avec un plan. Et puis vous serez distrait, comme une pie, par un tas de ressources négligées de plus en plus nombreuses. Comment pouvez-vous laisser passer une telle opportunité ? Il faut parfois adapter sa stratégie au fur et à mesure. Voir Le Havre grandir de manière modulable à chaque fois est un gage de gratification.

 

Fureur de Dracula(3e/4e édition), quant à lui, n'est pas un jeu parfait. Il a des règles labyrinthiques, qui entrent en jeu avec un événement circonstanciel. (Si ça, alors ça). Ce n'est pas non plus le jeu le plus rapide. Cela dit, je l'adore. Il s'agit d'une affaire de mouvements cachés un contre plusieurs. Quatre chasseurs de vampires tentent de localiser puis de battre Dracula. Il dégouline de thème, et puis certains. Du point de vue des mécanismes, il s'agit de la piste de six cartes que Dracula laisse derrière lui. Les chasseurs se sentent comme des détectives, rassemblant des restes. Et jouer le comte ? C'est beaucoup trop amusant d'être mauvais, d'envoyer vos rivaux à la poursuite de l'oie sauvage à travers l'Europe. 

 

Monsieur Droit? Ou M. Right Now?

Donc, pour répondre à la question de Jim : ce sont mes trois meilleurs jeux. Ce ne sont pas mes trois meilleurs jeux en ce moment. Ils sont plus ma couverture de confort. Mon endroit sûr. Le flou se sent. Le problème est que posez-moi la même question la semaine prochaine et il y a de fortes chances que je choisisse trois jeux différents…  

WBG_tomstop3.jpeg
bury top 3
bottom of page